russian mind

i guess that’s how a russian president will look like in the year 2028

https://www.youtube.com/watch?v=IVjbG9xF75Q

https://www.youtube.com/watch?v=IVjbG9xF75Q

stills from as canções de pele by lieven moana

she by the trash company

"

LE DEALER

Car, quoi que vous en disiez, la ligne sur laquelle vous marchiez, de droite peut-être qu’elle était, est devenue tordue lorsque vous m’avez aperçu, et j’ai saisi le moment précis où vous m’avez aperçu par le moment précis où votre chemin devint courbe, et non pas courbe pour vous éloigner de moi, mais courbe pour venir à moi, sinon nous ne nous serions jamais rencontrés, mais vous vous seriez éloigné de moi davantage, car vous marchiez à la vitesse de celui qui se déplace d’un point à un autre; et je ne vous aurais jamais rattrapé car je ne me déplace que lentement, tranquillement, presque immobilement, de la démarche de celui qui ne va pas d’un point à un autre mais qui, à une place invariable, guette celui qui passe devant lui et attend qu’il modifie légèrement son parcours. Et si je dis que vous fîtes une courbe, et que sans doute vous allez prétendre que c’était un écart pour m’éviter, et que j’affirmerai en réponse que ce fut un mouvement pour vous rapprocher, sans doute est-ce parce qu’en fin de compte vous n’avez point dévié, que toute ligne droite n’existe que relativement à un plan, que nous bougeons selon deux plans distincts, et qu’en toute fin de compte n’existe que le fait que vous m’ avez regardé et que j’ai intercepté ce regard ou l’inverse, et que, partant, d’absolue qu’elle était, la ligne sur laquelle vous vous déplaciez est devenue relative et complexe, ni droite ni courbe, mais fatale.

"

Bernard-Marie Koltès, “Dans la solitude des champs de coton”

a booklet and an insert from genitalia garden by croatian amor

some stills and intertitles from british sounds by jean-luc godard

Theme